Les Héros, Joe Abercrombie

printempsimaginaire

Trois jours de bataille, pas de héros

1311-heros_org

En ce printemps, retour à mon grand amour qu’est la littérature de l’imaginaire ! Sous cette dénomination se retrouvent la science-fiction, la fantasy et le fantastique, ainsi que toute la liste de leurs sous-genres et mélanges expérimentaux ou officiels aux noms compliqués. Deux grandes maisons d’édition françaises se disputent les auteurs des littératures imaginaires : Bragelonne, véritable experte en ce domaine et reine de la communication, et Pygmalion, moins spécialisée et qui brandit comme chefs de file Robin Hobb et George R.R. Martin (leurs traductions françaises en tout cas). Sans compter les petites maisons d’édition qui impriment modestement des ouvrages de jeunes auteurs à garder à l’œil.


Et on commence en beauté avec Joe Abercrombie, un éclatant talent de la fantasy nouvelle génération : la sombre, l’anti-manichéenne, la dense et la moralement ambiguë dark fantasy. Ce roman s’inscrit dans l’univers de la trilogie qui a valu à Abercrombie les louanges de tout le beau monde du milieu : La Première Loi (chez Pygmalion). Les Héros en sont une suite dans le sens où ce roman relate les faits qui ont suivi la fin du troisième tome de La Première Loi et en reprend la plupart des personnages, mais il peut aussi se lire comme un roman indépendant dans la mesure où il se centre sur une bataille et où les scènes d’exposition ménagent un lecteur qui n’aurait pas connaissance de la trilogie originelle.


L’Union et le Nord sont en guerre. Les soldats de l’Union ont envahi le Nord où, prudents, ils progressent lentement en évitant d’affronter les féroces guerriers de Dow le Sombre, le nouveau roi du Nord. Mais c’était compter sans la politique : la guerre coûte cher, et avec l’armée si loin dans le nord, les vieux ennemis de l’Union, pour un temps matés, recommencent à s’agiter. Il faut en finir avec cette guerre, et vite.

L’affrontement a lieu dans une vallée sans intérêt particulier. Quelques fermes, des champs d’orge, un verger, une petite ville, une colline couronnée d’un cercle de pierre sous lequel les histoires font reposer d’anciens héros, une rivière. Sur la rive nord, les Nordiques. Sur la rive sud, l’Union. Trois jours de bataille, et les seuls héros sont ceux qui dorment sous la colline.


Joe Abercrombie a un talent certain pour écrire des personnages et des situations sous l’angle de la laideur ordinaire, physique comme morale. Lâcheté, peur, cupidité, incompétence, amoralité, cruauté, bêtise, orgueil, ambition, apitoiement sur soi-même, vices de toute sorte… aucun défaut humain n’est oublié. Les quelques éclairs de loyauté, de courage, de bonté sont noyés dans la masse des instincts primaires de tout homme, et surtout de tout homme au front.


Jusqu’à la dernière ligne, le sort de la bataille est incertain. Qui vivra, qui mourra ? Qui vaincra ? Qui s’élèvera par le massacre, qui se verra déchu ? Rien n’est jamais joué, et encore moins gagné. Fidèle à lui-même, Abercrombie ne laisse rien entrevoir de ses dessins pour ses personnages avant qu’ils ne soient sauvés ou morts.


Si vous aimez la dark fantasy, ne passez pas à côté de Joe Abercrombie. Lisez la trilogie de La Première Loi, l’un des romans indépendants de son univers (Servir Froid, Les Héros, Pays Rouge) ou sa nouvelle série, La Mer Eclatée. Pour ma part, je lis le premier tome de cette trilogie et je reviens vers vous.


Les Héros sur le site de Bragelonne. Je vous assure que côte à côte, les volumes reliés des Héros, de Servir Froid et de Pays Rouge, à l’épaisse jaquette en relief façon carte de QG militaire, est du plus bel effet dans une bibliothèque : http://www.bragelonne.fr/livres/View/les-heros

Publicités

4 réflexions sur “Les Héros, Joe Abercrombie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s