Mes premiers pas chancelants de débutante

Peut-être avez vous lu cet article d’Elodie Agnesotti portant sur les difficultés d’écrire un roman, paru le 23 mai. Si c’est le cas, vous avez constaté que les propos qu’elle a repris et commentés sont les miens, et vous vous êtes peut-être demandé quand l’article complet sortirait sur mon blog.

Après un mois et demi, j’ai décidé de ne plus vous faire lanterner. Voici donc mon témoignage (j’ai l’impression d’être dans une émission poubelle du genre « Faites entrer l’accusé ») sur ma toute petite expérience d’auteur. Peut-être qu’il aidera quelqu’un!


Quand je me suis lancée sérieusement dans mon premier projet de roman, j’avais dix-huit ans et aucune expérience en matière de narration, de de structure, de rythme, de progression de l’intrigue. Je n’avais jamais terminé aucun de mes projets précédents, qui se résumaient à des prologues et à des péripéties sans queue ni tête inspirés de mes lectures du moment, surtout La Roue du Temps de Robert Jordan.

Je n’avais qu’une vague idée de comment débuter un roman, et absolument aucune sur la façon de mener l’intrigue à bien. Personne dans mon entourage ne pouvait m’aider, j’ai donc décidé de confier mon destin à Internet et à y chercher des conseils. Et j’en ai trouvé ! Des dizaines, même ! Et incapable de différencier les bons des mauvais, ou plutôt ceux qui s’appliquaient à ma méthode de travail et à mes projets de ceux qui étaient trop généralistes ou trop spécifiques, j’ai tenté de tous les appliquer.

Je me suis efforcée de trouver des idées originales, de signer un roman atypique. En même temps, j’essayais d’équilibrer l’action, d’utiliser des fiches de personnage excessivement détailles, les archétypes de Jung et d’écrire des chapitres de même longueur. On m’expliquait que le personnage doit impérativement être faillible, doté de défauts, sensible et humain, rempli de doutes, d’interrogations, de peurs et de colères. Pas trop de descriptions pour ne pas ennuyer le lecteur, assez pour qu’il comprenne le monde où évoluent les personnages. Le seul point sur lequel je n’ai pas cédé fut celui des genres. Il faut s’inscrire dans un genre très clair et bien défini, me dit Internet, sinon les éditeurs ne voudront pas du manuscrit. Pourtant, encore maintenant, je n’ai toujours pas bâti d’univers qui correspondent aux critères de la fantasy ou de la science-fiction. Tant pis si les éditeurs me refusent : je ne veux pas restreindre ma liberté pour entrer dans une case.

Au final, mon premier roman, sans être vraiment catastrophique, manque de spontanéité, de cœur, et, au final, d’originalité. Ne cherchez pas à entrer dans des systèmes et dans des constructions parce qu’ils sont classiques ou populaires. Ne recherchez pas le sujet inédit, le point de vue innovant, l’originalité à tout prix : cela n’existe plus depuis bien longtemps. Ce sont les détails, votre implication, votre style et, oui, votre expérience qui feront votre originalité.

Je travaille actuellement sur mon troisième roman. Je n’utilise plus de fiche de personnage, mon plan tient en quelques lignes, mes recherches sont minimes – l’avantage d’être hors genre, à cheval sur la fantasy et le roman d’aventure, d’avoir un univers basé sur la renaissance toscane que je connais bien. J’écris tous les jours, ce qui limite mes blocages qui auparavant pouvaient me paralyser pendant des mois. J’ai eu de la chance avec ce projet : l’idée principale m’a littéralement saisie dans mon lit, la construction s’est imposée d’elle-même, les étapes-clés de l’intrigue sont claires dans mon esprit. Mais une telle inspiration est rare, pour moi comme pour tout le monde. En général, seul le travail paie.

Publicités

Une réflexion sur “Mes premiers pas chancelants de débutante

  1. Francoise Lormiez dit :

    Je trouve cette évaluation de ton premier livre trop sévère. J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire. Je ne suis pas critique littéraire, mes seuls critères sont mon intérêt, ma curiosité et l’envie de poursuivre l’aventure. J’ai hâte de découvrir tes oeuvres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s