Le Point de septembre

Vous trouverez les explications du graphique dans le point de juillet et ici le point d’août.

 

pointseptembre17

Je ne sais pas pourquoi cette image est systématiquement floue.

Le 23 août, Elodie m’a renvoyé Légitimes (grand moment de stress et de gloussements hystériques pour moi) annoté de ses commentaires, du genre:

20170826_141539

C’est marrant, elle n’a pas bronché sur mes « soupers », pourtant.

Je suis donc en pleine phase de réécriture, étape que j’ai ajoutée sur le graphique. J’ai terminé le 10 septembre un tout nouveau chapitre qui s’insérera au début du roman. J’ai eu quelques difficultés avec ce chapitre… Il m’a fallu réfléchir à sa forme et à son contenu, afin qu’il ne soit ni une redite ni un simple bouche-trou pour casser le rythme des chapitres remaniés qui l’encadrent. Mais je suis assez satisfaite du résultat, et maintenant Légitimes est complet!

En fait, « Réécriture » n’est pas vraiment le terme approprié pour cette étape. Car mis à part l’écriture de ce nouveau chapitre, je travaille surtout à ajouter, sur les conseils d’Elodie, des éléments qui rendent mes personnages plus attachants, dans certains cas un peu moins lisses, sans retoucher l’intrigue ni effectuer de modifications fondamentales. Je renommerai peut-être cette étape « retouche », ou « amélioration ».

Je me concentre surtout sur Légitimes, mais le second tome et La Flèche et l’étoile ont aussi un petit peu progressé. Je me suis fixé comme objectif d’écrire au minimum 250 mots par jour, afin de garder un rythme et de ne pas perdre la main. Un quota que j’atteins péniblement les soirs de journée chargée, et que je dépasse allègrement les weekends d’inspiration. Bon gré mal gré, je m’y tiens sans faute depuis le 24 août. Cela m’a permis de déjà bien entamer deux chapitres du second tome de Légitimes, et de creuser le contenu de la suite de La Flèche.

Ça me fait plaisir de constater que, de un, je suis capable d’écrire autant, de deux, de m’y tenir, et de trois, de constater que ce rythme ne modifie absolument pas mon rapport à l’écriture (bien qu’il ne soit clairement pas optimal). Comme toujours, j’ai encore de temps en temps l’impression d’être coincée, de ne pas savoir comment continuer le chapitre que je suis en train d’écrire, comment continuer la scène ou enchaîner sur une autre, mais dans ce cas je passe à autre chose. Un autre chapitre, ou un autre roman. D’un dialogue, je passe à une description, d’une description à une scène d’action, d’une scène d’action à une scène d’émotion. 250 mots par jour, le temps que mon esprit surmonte la difficulté sur laquelle il achoppe, et que je puisse revenir sur mon travail initial.

On a tous nos blocages en écriture. Les miens ne font que se renforcer si je les attaque de front; autant occuper mon esprit à des tâches productives plutôt que m’acharner sur eux et m’enfoncer dans mes inhibitions. Et généralement, quand j’y reviens, le blocage a totalement disparu et je peux continuer mon chapitre l’air de rien.

Pour vous donner une idée un peu plus parlante (ou pas), quelques chiffres:

  • Légitimes (Sous l’épée Justice) compte maintenant 23 glorieux chapitres et 892 500 (oh, le beau chiffre rond atteint entre deux corrections!) signes espaces comprises. Ça ne veut rien dire mais c’est plus visuel: ce beau bébé atteint 330 pages Word, Times New Roman 12, interligne 1,5.
  • Légitimes (Sur l’autre rive) se voit petit à petit doté d’un chapitre 8, et pèse 174 827 signes, espaces comprises aussi, bien évidemment. Soit 72 pages de bonheur aux mêmes conditions que son grand-frère. Ça peut évoluer, mais je prévois 27 chapitres.

Je vous laisse là-dessus. On se retrouve le 15 octobre pour un nouveau Point!

Publicités

4 réflexions sur “Le Point de septembre

  1. envolee92 dit :

    Ouiiii, l’article que j’attendais impatiemment !

    Haha, mais les soupers ne m’ont pas du tout choquée ! (après, il faut dire que je suis constamment en contact avec des Belges et des Québécois, ça finit par déteindre sur moi :P)

    Félicitations pour ton avancement en tout cas ! Je suis assez impressionnée par la vitesse à laquelle tu écris. Le jour où j’en serai là… haha

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s