Human after HAL: « Le Bélial’ : « La Science-Fiction est passée des marges au centre du débat. Elle est devenue mainstream » »

Mes excuses aux experts de l’usage des guillemets en ce qui concerne le titre, mais ça me prendrait plus de temps de chercher à insérer des guillemets anglais que d’écrire ce billet.

spaceship-2057420_960_720

Le magazine de science-fiction et d’anticipation Human after HAL vient de publier une interview d’Olivier Girard, fondateur des éditions Le Bélial’ et de la revue Bifrost mais aussi directeur des collections. Le Bélial’, c’est cette excellente maison spécialisée dans la SF, et qui publie Peter Watts, Ken Liu, Thomas Day et plein d’autres auteurs géniaux.

Olivier Girard ne pratique ni la langue de bois ni le frottage de manche; si vous avez l’indignation très facile, ne vous fatiguez pas à lire cette interview.

Lien de l’article ici.

Quelques extraits* intéressants:

L’autre particularité, qui découle de la première, c’est notre appétence toute particulière pour la forme courte, nouvelles ou courts romans (les fameuses novellas, comme disons nos amis anglo-saxons). […] Revue et recueils auxquels s’ajoute la collection « Une heure-lumière », exclusivement dédiée aux courts romans, une distance qui constitue pour moi le format roi en matière de SF et de littérature de genres en général…


Nous publions peu d’auteurs francophones. Ce n’est pas un choix, mais ce que nous recevons (environs 700 manuscrits pas an), s’échelonne entre le mauvais et le très mauvais. C’est comme ça. […] Je considère aujourd’hui que la production francophone est globalement médiocre en matière de SF…


[…] Nous avons connu en France une période dorée, une espèce de renouveau au niveau des auteurs, des thématiques, des talents, entre le milieu des années 90 et celui des années 2000 […] La nouvelle génération se fait attendre, pour dire le moins, et ce alors qu’il me semble qu’en anglo-saxonnie (aux États-Unis, surtout), cette génération est là, et elle envoie du bois…


D’un point de vue plus commercial, plus éditorial, les années 2000 ont connu le raz-de-marée de la Fantasy qu’on sait, avec, dans son écume, tout un tas de pseudo phénomènes marketings tels que la bit’lit. Cette vague reflue à l’heure actuelle.

*Qui dit extraits dit que le document entier doit être lu pour les comprendre. C’est comme les citations. Je n’ai jamais compris l’intérêt des citations si on n’en exploite pas le contexte (oui, étudiant qui place une citation d’auteur prestigieux au début de tout travail de rédaction, c’est toi que je regarde. Oublie Evene et ouvre un Zola).

Publicités

2 réflexions sur “Human after HAL: « Le Bélial’ : « La Science-Fiction est passée des marges au centre du débat. Elle est devenue mainstream » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s