Le Point de juin

L’été est là! Enfin, presque. C’est le retour des promenades en soirée, des coups de soleil, du parasol dans le jardin sous lequel s’installer pour lire, écrire ou… corriger.


Comme d’habitude, les explications du graphique ci-dessous se trouvent dans le point de juillet (presque un an de Points, mazette), et le point précédent se trouve ici.

pointjuin

Légitimes tome 1

Oui, oui! Oui, j’ai commencé la correction finale du roman! Incroyable, n’est-ce pas? Après l’avoir reportée pendant des mois, elle progresse enfin! La bêta-lecture a été terminée en août 2017, et la réécriture l’a directement suivie. Mais depuis décembre, plus rien. Que pouik. J’avais pensé un temps y ajouter des chansons et des légendes mais, finalement, bof. Mon enthousiasme de départ est complètement retombé.

On verra dans 30 ans, quand se posera la question d’une édition collector prestige revue et illustrée…

giphy.gif

Mais on ne sait jamais, hein?

J’ai déjà relu, corrigé et réécrit les six premiers chapitres de ce premier tome. Phrases moins longues, qui ne partent plus dans tous les sens, descriptions plus fortes, personnages plus marqués sont au menu. Même si j’ai du boulot et que mon objectif de 3 chapitres corrigés par semaine est à la limite de l’optimisme, je constate que la réécriture qui a suivi la bêta-lecture d’Élodie fut un travail plus lourd encore – et des plus utiles. Je n’ai pas ouvert le document depuis 6 mois, et les défauts qui me restaient en mémoire ont presque tous été corrigés lors de cette étape précédente.

Tant mieux! Pour la correction, en tout cas. J’ai déjà eu l’occasion de constater que j’oublie les qualités de mes textes, et ne les redécouvre qu’en les relisant (ou retravaillant) après une longue période. Je n’ai peut-être pas encore surmonté le syndrome de l’imposteur…

Ça explique sans doute aussi pourquoi j’ai tant tardé à me lancer dans la correction: inconsciemment, je pensais le texte mauvais et craignait d’avoir un boulot monstre à le réécrire de A à Z. Alors qu’en fait, bah… ça va.

Le roman compte 23 chapitres, me voilà donc au quart de la correction! Mon objectif: tenir le rythme et terminer la correction courant septembre, en m’aidant de musique inattendue pour me garder éveillée concentrée si besoin.

Car le chapitre 6 a été corrigé avec un medley acapella des chansons de méchants de Disney, et que ça marchait plutôt bien.

À titre de comparaison, avec la correction de ce premier tiers du roman, je suis passée de 329 pages et 891.209 signes espaces comprises (décembre 2017) à 335 pages et 897.881 signes. La différence est trompeuse: j’ai ajouté de l’introspection et des dialogues, mais j’ai aussi supprimé des paragraphes entiers, voire de gros morceaux de scènes, pour alléger le tout.

Légitimes tome 2

En contrepartie de cette avancée satisfaisante sur la correction du premier tome, je n’ai guère avancé sur l’écriture du second. Mais j’ai d’autres excuses (plus ou moins non-valable, je l’admets): l’arrivée de Pologne,

20180613_203855[1]

Coucou.

la sortie de Detroit Become Human et de let’s plays passionnants (mais tout de même pas aussi passionnants que SOMA), la nécessité au boulot de faire des affiches pour de prochains événements (deux cette semaine, tout de même. Et vu ma progression en un peu moins d’un an de taf, je peux bien ajouter ce skill à mon CV).

Mais j’ai quand même avancé dans mes relectures pour améliorer petit à petit mes chapitres existants. Si j’ai toujours 210 pages, elles portent maintenant 519.909 signes. Pas de grands changements donc, mais tout de même une évolution dans la qualité que je serai la seule à pouvoir constater (parce que je ne garde pas 36 versions de mes textes, le cloud est déjà assez tassé comme ça).

Niveau écriture, je suis toujours sur le chapitre 25 (sur un total de 35, pour rappel). Il ne reste qu’une scène à écrire, et elle est détaillée plan par plan, j’ai même un brouillon de premier jet (ou un premier jet de brouillon?) écrit en juillet 2016 qui termine le chapitre de la façon dont je veux le terminer. Je n’ai plus qu’à le réécrire en prenant en compte l’évolution de mon style, de mes personnages et du ton général du roman… Mais cela implique la mort d’un personnage. J’ai eu beaucoup de mal à le tuer voilà deux ans, et je n’ai pas du tout envie de réécrire cette dernière scène pour le tuer de nouveau.

Je m’y suis attachée, que voulez-vous!

Du coup, j’attends d’être dans l’humeur appropriée (morbide, donc) pour franchir le pas…

Publicités

5 réflexions sur “Le Point de juin

  1. envolee92 dit :

    Super point d’avancement ! Ravie de savoir que tes corrections avancent tranquillement 🙂 Et concernant le tome 2, triste d’apprendre qu’un des personnages va mourir, et en même temps curieuse de savoir si cela correspond à mes intuitions du premier tome !
    Coucou à Pologne ! Et ce medley est vraiment génial. ❤

    Aimé par 2 personnes

    • Auriane EB dit :

      Aha! Qui, quand, comment, pourquoi? Tu le sauras… quand j’aurai terminé l’écriture et la relecture :3
      Ce n’est pas une scène facile à écrire, parce qu’elle demande beaucoup de soin pour faire passer des émotions. C’est ma première scène qui nécessite de prendre vraiment en compte l’impact sur le lecteur avant tout le reste, et c’est plutôt délicat…

      Pologne te renvoie ton bonjour! Enfin, je crois 😛

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s