Le Point d’octobre

J’ai progressé!

Mais dans des directions imprévues. Je n’éprouve toujours aucun intérêt pour Légitimes, mais je ne m’inquiète pas: ça va passer, dans quelques jours et quelques mois, et je pourrai enfin m’y remettre sans en être dégoûtée en quelques minutes. Ma progression concerne un début de roman beaucoup plus inattendu: La Flèche et l’Étoile (qui pour le coup a gagné une seconde majuscule). Il semble que le projet a suffisamment maturé dans mon esprit, puisque je me suis littéralement réveillée avec une ambiance, des personnages et un début d’intrigue… qui n’ont plus grand-chose à voir avec la première version.

pointoctobre18

Je dois avouer que comme je n’ai pas encore un plan précis pour La Flèche et l’Étoile, j’ai estimé ma progression à la grosse louche

Je garde l’époque, je garde les lieux, je garde quelques éléments de la vie des personnages qui rejoignent leur background plutôt que de faire partie de l’intrigue. La timeline se resserre, et passe de la quatrième guerre d’Italie à la conjuration contre le grand-duc de Florence… Car oui, après des mois de réflexion, j’ai décidé d’ancrer La Flèche et l’Étoile dans le réel ! Mais il s’agit bien d’un roman de fantasy, basé en partie sur une uchronie (à savoir, l’assassinat de Laurent le Magnifique par les Pazzi), avec quelques touches discrètes d’éléments surnaturels. Mais je poursuis ma réflexion tout en écrivant, et il est possible que La Flèche et l’Étoile se lance plus joyeusement dans la fantasy.

Je n’ai encore jamais tenté l’expérience d’écrire une fiction en partie « historique » (avec de gros guillemets, l’exactitude est très loin d’être l’intérêt principal) et en partie fantasy. C’est sans doute la lecture toujours en cours des Lames du cardinal, de Pierre Pevel, qui m’a poussée à sauter le pas et à aller au bout de ma réflexion.

Paris, Richelieu et les dragons ont débloqué Florence, les condottieri et la Renaissance !

Autre détail intéressant car inhabituel pour moi: selon mes premières estimations, il sera court, entre 100 et 150 pages. Il est cependant possible que, d’ici un mois, j’ai suffisamment étoffé l’intrigue et l’univers pour doubler cette taille (et dans la foulée le rendre bien plus intéressant pour une maison d’édition).

scribbook

Et enfin, je me suis inscrite sur Scribbook, finalement convaincue par Élodie. Le site est plus performant que je ne le croyais, très peu restreint dans la mise en page et à peu près Word-friendly. Pour peu qu’on rédige directement sur Scribbook, on peut fixer des objectifs (en nombre de mots) quotidiens, mensuels ou global pour un projet. Le tout dans une seule optique: motiver. Jusqu’à présent cette méthode fonctionne plutôt bien sur moi. Mais bien sûr, Scribbook ne remplace par Word, et encore moins Antidote, malgré quelques dictionnaires en encyclopédies intégrées.

Si Scribbook me convainc à plus long terme, je vous en parlerai plus longuement… surtout que les modules à venir (le site est encore en bêta) laissent présager des fiches de personnages et des banques de documentation intégrées!

Dernière information qui mérite d’être mentionnée ici: pour la première fois, je me suis inscrite au NaNoWriMo… Je vous en parle plus plus et mieux d’ici la fin du mois!

NaNo-2018-Writer-Facebook-Cover

Publicités

6 réflexions sur “Le Point d’octobre

  1. L'Astre dit :

    Je rêve aussi d’écrire un roman historique, je suis curieuse de voir comment tu vas travailler sur le tien ! Sinon Scribbook est effectivement un outil plutôt chouette, le plus sympa étant de pouvoir demander des évolutions directement au créateur sur la page Facebook 🙂
    Bonne chance pour le NaNo !

    Aimé par 1 personne

    • Auriane EB dit :

      Un roman historique edt un vrai défi ! Ce n’est pas compliqué pour La Flèche et l’Étoile, qui se satisfait d’une vague vraisemblance. Mais pour Plats nouveaux c’est bien plus contraignant. Je veux que les personnages, même s’ils sont fictifs, soient réalistes, ainsi que leur vie et l’intrigue. Un élément important du passé des personnages est la Première Guerre mondiale, mais ne sera abordée que dans leurs souvenirs. J’ai trouvé anecdotes authentiques, événements historiques et faits de la vie quotidienne dans Paris en guerre 1914-1918 (Philippe Mellot), qui est rxactement le livre dont j’avais besoin. Mais pour me documenter sur la vie quotidienne à l’époque de l’intrigue, soit 1927, c’est plus delicat 😉

      Je vais suivre le créateur de Scribbook sur Facebook, tout cela m’intrigue beaucoup ! 😀

      Aimé par 1 personne

  2. envolee92 dit :

    Super pour le NaNo !
    Je me lance aussi, avec objectif réduit comme l’année dernière. Et oui, Scribbook est vraiment pas mal. J’ai entendu que normalement, tu peux utiliser Antidote dedans. Je ne sais pas si tu le sais mais il y a une page d’entraide Facebook où les gens posent des questions, font des suggestions…Jonathan, qui développe tout tout seul, note quasiment toutes les suggestions pour les appliquer plus tard !

    Aimé par 1 personne

    • Auriane EB dit :

      J’ai rejoins la page Facebook, ne fût-ce que pour me tenir au courant des MAJ 😉 Je suis encore très loin d’exploiter Scribbook à son maximum. J’ai commencé à tester la méthode flocon pour Plats Nouveaux et, bien sûr, les objectifs d’écriture, mais c’est à peu près tout… Mais depuis 13 jours que j’utilise Scribbook, il n’y a qu’un jour où je n’ai rien écrit. Le reste du temps, j’atteins mes objectifs (que j’ai définis fort bas, pour m’y remettre doucement). Succès, donc! 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s